Les Contes de
Constantine

Transhumance de marionnette
pachydermique

Les Contes de
Constantine

Transhumance de
marionnette pachydermique

Théâtre de masque, d’acteurs et de marionnette géante

D’après un conte de Yves Pinguilly
«Eléphant d’abord, Eléphant encore»

La piste est longue pour ces marcheurs avides d’ombre qui ont quittés par la porte sans retour la terre maternelle.
Ils ont parcouru l’Afrique à pied, au rythme nomade de ceux qui n’ont plus de territoire.
Ce soir, autour du feu, les fétiches laissent le monde visible et le monde invisible danser ensemble
la danse des masques et celle des éléphants.

Extrait

« Les éléphants sont bien comme les arbres et comme tout le monde !
Quand il fait trop chaud, ils ne rêvent que d’une chose : aller se baigner dans la rivière.
En cette saison, le soleil chauffait tellement qu’il faisait bouillir toutes les marmites du ciel et de la terre.
Quelques éléphants gros, grand, gris, avec de longues trompes et de petites fesses, décidèrent d’aller se rafraîchir .
Pour mieux se baigner dans la rivière, ils se déshabillèrent de leur peau d’éléphant et devinrent des hommes et des femmes. »

Distribution

Comédiens : Yacouba Sawadogo et Léon Zongo
Masque : Olivier Hagenloch
Balafon : Dri Djibasso Dembele

Création

Direction artistique : Olivier Hagenloch
Marionnettes : Yacouba Sawadogo et Olivier Hagenloch
Costumes : Magali Leportier
Musique : Dri Djibasso Dembele